La méthode Disney : Les trois étapes de la créativité

Make the dream come true…

Walt Disney est un artiste incroyable qui a marqué l’imaginaire de millions d’enfants dont je fait partie ! Mais il faut bien se rappeler qu’il était avant tout un entrepreneur ! Qu’on soit fan ou pas de ce que l’empire Disney est devenu au fil des années, il faut bien lui reconnaitre une chose… Il a fait une arme secrète : sa vision du management qui favorise la capacité de ces employés à trouver , et ce quel que soit leur niveau hiérarchique , des idées innovantes et créatives qui fonctionnent et qui nous touchent à chaque fois grâce à un truc magique que j’appelle la méthode Disney !

Cet article est le deuxième épisode d’une série sur la productivité … Tu peux retrouver le premier ( sur les manières de mieux visualiser tes dessins )

La méthode Disney

C’est de ça dont je voudrais te parler aujourd’hui : La méthode Disney , une sorte de jeu de rôles en 3 temps pour être sûr d’exploiter au mieux tout le potentiel d’une idée… Ce jeu de rôles fonctionne à merveille que tu sois tout seul ou dans un groupe. Alors prépare toi à changer radicalement ton approche et commencer à trouver des super idées de projets . Je vais détailler tout ça avec toi dans la suite de l’article … Mais d’abord on va s’offrir une citation inspirante du maitre . Elle est peut être à l’origine de de cette fabuleuse histoire qu’on connait tous ! 

« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d’un trait jusqu’au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager » 

Walt Disney

La méthode Disney :

C’est Robert B. Dilts qui à permis de faire connaitre la méthode dans les années 80 . C’est ainsi que Walt Disney travaillait avant même qu’il ne fonde sa société et c’est ainsi qu’il à toujours fait travailler son équipe et c’est sans doute grâce à ça que Disney Company en est là aujourd’hui !

Sa méthode se résume en trois étapes , ou plutôt 3 rôles à jouer tour à tour : 

La méthode Disney

Le rêveur :

Il se met dans l’état d’esprit de quelqu’un qui n’a pas de limite de temps , d’argent , de mise en place , de gravité, etc… Quand tu es dans ce rôle, pour toi tout est possible , il suffit de te dire que tu as une baguette magique qui te permet de matérialiser tout ce que tu veux ! Le mot d’ordre est LIBERTE et il est super important , surtout , que tu ne te censures pas. En gros , C’est le moment ou tu explores le champs des possibles par rapport a un projet ! Ta pensée peut se résumer à «  je rêve de… »

Mise en pratique :

Si tu bosses seul il est important de favoriser la créativité et pour ça ,tu peux commencer par te poser dans un endroit qui le permet … Tu dois te trouver un « nid » ou tu te sens bien ! ça peut être dans ta chambre ou au contraire dans un endroit hors de chez toi. Si tu te sens bien dans la foret n’hésite pas à t’y installer mais si comme moi tu préfères le faire à l’intérieur , il te faut trouver un endroit ou tu te sens bien. Un espace assez grand et lumineux . Si tu bosses en équipe c’est pareil , il faut juste prévoir un espace ou vous ne nous sentirez pas serrés comme des sardines …

Le réaliste :

C’est celui qui rend les idées du rêveur possibles ! Il organise les choses et se débrouille pour trouver les moyens techniques qui permettent la réalisation de manière matérielle. Il dépend du premier car il doit s’adapter à ses idées et les conceptualiser. C’est la phase de réflection et le filtre entre l’idée brut du rêveur et les contraintes de la réalité ! Ta pensée peut se résumer à «  comment vais-je faire pour… » 

Mise en pratique :

Ce rôle demande d’être bien organisé et je sais que ce n’est pas souvent le fort des gens créatifs ! Mais si tu t’exerce un peu dans ce rôle ça viendra tout seul au bout d’un moment …

Le critique :

Son rôle est plus délicat que celui des deux premiers car il doit repérer les problèmes qui peuvent se poser et en plus y trouver des solutions. Il ne doit pas casser les idées mais justement les sauver et leur permettre de se matérialiser ! Le but est d’améliorer le concept et de faire éviter pas mal de souci au moment de la réalisation ! Ta pensée peut se résumer à «  quels problèmes va-t-on rencontrer ? » 

Mise en pratique :

à ce stade ci , il est important d’avoir une vision très clair des choses ! C’est ton coté : « think outside the box » qu’il va falloir développer … En plus de la capacité à prendre du recul sur les choses , surtout quand tu bosses tout seul ! 

Répète la boucle : 

La méthode Disney

Si le critique révèle des problèmes insurmontables , il suffit de refaire un tour , le rêveur se remet à rêver mais cette fois il prend en compte les considérations, les obstacles et les remarques importantes du premier tour ! Le réaliste se re-demande « comment… » et ainsi de suite ! Jusqu’au moment ou le critique ne voit plus d’obstacle à la réalisation du projet ! 

La méthode Disney , seul ou à plusieurs :

Ce qui est génial c’est que cette méthode fonctionne aussi bien seul qu’a plusieurs ! Que tu sois en solo ou que tu bosses sur un projet commun , au boulot ou à l’école ( même si ce n’est pas un truc en rapport avec le dessin et la création artistique mais une création technique) c’est une super façon de créer de belles choses cohérentes et innovantes ! Dans le cas d’un boulot collectif , un quatrième rôle peut être ajouté dans la partie …

En affinant la technique on peut ajouter : «  le neutre »  , une sorte d’arbitre, de médiateur qui tempère ou calme le jeu si ça s’enflamme … Parce que oui quand on défend une idée le ton peu légèrement monter ! ça ne veut pas dire qu’on est en dispute, ça veut juste dire qu’on croit en ses idées et qu’on veut les défendre. Je trouve même que , tant que ça reste arbitré , ça peut etre sain pour le projet ! En tous cas ça veut dire que les participants se sentent impliqués et qu’il veulent le meilleur pour l’ensemble…

Un Brainstorming qui se prépare :

Bien évidement, avec la méthode Disney , ce genre de brainstorming ne s’improvise pas , au contraire , ça se prépare à l’avance ! Il faut d’abord trouver un thèmes et des directions possibles… Pour chaque rôle , prépare une série de questions d’après le thème 

La méthode Disney

Le rêveur : La question première sera : « que puis-je créer … » ou quelques choses du genre : «  si les meilleurs designers , concepteur , animateurs , … étaient à mon service, si je n’avais aucun contrainte de temps ou d’argent, que j’avais tous les droits , qu’est ce que j’aurais envie de créer ? il doit aussi se demander à quoi ça va servir , pour qui , comment  et ainsi de suite ! 

Le réalisateur : La question phare est : «  comment faire pour … » mais aussi « Quelle est la clé du succès de ce projet ? » , « Est-ce que cette idée est vraiment intéressante pour les utilisateurs ? » , « Quels moyens sont nécessaires (humain / financier) ? » , « Quel est le délai de réalisation ? »… Il doit de manière pragmatique se poser des questions importante sur la réalisation du projet et sa mise en oeuvre ! En gros il fait les ajustements nécéssaire par rapport au idées du rêveur pour s’assurer de les rendre viables.  

Le critique : Se posera plutôt des questions du style : « quels seront les obstacles ? » , « Ai-je les moyens techniques , financiers , matériels , physique de réaliser ce projet » ou « Est-ce la meilleure idées ? » … Il faut prévoir le pire pour confronter son idée , pour etre sur qu’elle est valable ! Il faut prendre beaucoup de recul et se présenter en vrai rabat joie . Mais aussi etre le plus terre à terre , le plus pragmatique possible . 

Les avantages de la méthode Disney :

D’abord la méthode Disney favorise la créativité en se basant sur les idées du rêveur ! Les interventions du réaliste et du critique servent surtout à permettre à ces idées de se réaliser… La création n’est pas bridée au départ , ce qui permet d’aborder plus de possibilités ! 

Ensuite, elle encourage la collaboration en permettant à chacune des parties d’agir chacune leur tour dans le bien du projet !  Elle développe aussi  l’empathie chez les participants en leur faisant se mettre tour à tour à la place de l’autre ! 

Enfin, elle stimule les prédispositions de chacun quand il joue le rôle dont ils sont le plus proche tout en lui permettant de ressentir le point de vue des autres ! C’est en privilégiant successivement l’idée , la faisabilité et l’organisation que les membres de l’équipe trouvent des solutions à la fois des idées innovantes, réfléchies et mesurées ! 

Pour finir je voudrais partager cette vidéo avec toi … Elle traite de la manière dont les studios Disney prennent le pouvoir sur TOUT le culturel de notre enfance !! La vidéo

1 réflexion sur “La méthode Disney : Les trois étapes de la créativité”

  1. Ping : 6 astuces pour t'aménager un studio d'artiste inspirant - KASTOR Corp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *